Équateur : Traversée de la Cordillère des Andes

Un voyage qui combine plusieurs randonnées dans les plus belles régions d’Equateur, la garantie de rapporter une collection d’images inoubliables. Ce circuit très varié fait la part belle à la marche aux abords des célèbres volcans équatoriens, des lacs de cratère et des villages indigènes pittoresques disséminés dans le damier des parcelles cultivées.

Au coeur des montagnes de la Cordillère des Andes, vous empruntez la majestueuse ‘’Avenue des volcans’’, une double rangée de sommets enneigés délimitant une avenue naturelle qui s’étend entre les villes coloniales de Quito et Cuenca, parmi les plus jolies d’Amérique latine.

Depuis Otavalo,  dans le nord du pays, où se tient le marché d’artisanat le plus important des Andes, vous partirez pour une randonnée autour de la lagune de Cuicocha qui séduira les amoureux de la nature :  orchidées, oreilles d’éléphant…. Laissez-vous emporter par l’enthousiasme de la communauté indigène de San Clemente, nichée sur les flancs du volcan Imbabura, qui porte un projet d’éco-tourisme et d’échange culturel réciproque fondé sur des valeurs de respect de la nature et de solidarité. Ils perpétuent et partagent des traditions ancestrales Quechuas Quaranquis et ce sera  l’occasion d’une formidable aventure humaine…

Ensuite, le trek de Pasochoa vous conduira d’abord dans la ‘’forêt enchantée’’ où les arbres sont couverts de bambous et d’orchidées. Puis vous traverserez le páramo, la plaine d’altitude entre forêts et neiges éternelles, typique des Andes à la faune et à la flore uniques. Au-dessus de votre tête volent plus d’une centaine d’espèces d’oiseaux, dont le délicat colibri et le majestueux condor…

Vous reconnaîtrez de loin le Cotopaxi, le plus haut volcan actif du pays dont l’impressionnant cratère est recouvert de glace, grâce à sa forme en pain de sucre au sommet saupoudré de neige. Le plus souvent il en jaillit de légères fumerolles mais il lance aussi parfois de belles colonnes de fumée et de cendres.

Départ ensuite pour une boucle de 2 jours autour de la lagune de Quilotoa. Vous serez largement récompensé de vos efforts lorsque vous découvrirez la couleur émeraude des eaux de ce lac de cratère… Au cours de vos pérégrinations, vous aurez peut-être la chance d’apercevoir quelques lamas alpagas….

JOUR 1 : Aéroport de Quito – Quito

Bienvenue en Equateur ! Lors de votre arrivée à l’aéroport vous serez conduits jusqu’à votre hôtel au centre de Quito. 

 

JOUR 2 : Quito Centre Historique – Quito – Mitad del Mundo – Quito

Quito, capitale de l’Equateur, est un véritable écrin posé au creux des volcans Pichincha, Cayambe et Antisana. Elle est perchée à 2830 mètres, ce qui en fait la seconde capitale la plus haute du monde. Elle a été la première ville classée au patrimoine mondial de l’Unesco en 1978; son centre historique est le plus grand et le mieux conservé d’Amérique Latine.

Vous partirez pour un bon aperçu de la ville en une demi-journée, vous vous dirigerez vers le Panecillo, petite colline dominant la ville couronnée par la statue de la Vierge de Quito. Ensuite vous effectuerez une visite du centre colonial et républicain de Quito : l’église de la Compagnie de Jésus (des Jésuites); l’église de San Francisco (des Franciscains); la Grand Place où se situent le Palais présidentiel (Carondelet) et la Cathédrale de Quito.

Vous visiterez le musée « del Alabado » qui permet de retracer l’histoire pré-hispanique du pays à travers d’innombrables pièces archéologiques (plus de 5000 pour 6000 ans d’histoire). Il offre un parcours structuré permettant d’appréhender la vision cosmologique des peuples andins.

Vous vous rendrez à « La Mitad del Mundo » pour poser un pied dans l’hémisphère sud et l’autre au nord ! Le site comprend différents pavillons qui traitent des sujets géographiques et culturels de l’Équateur, dont le pavillon français consacré à l’expédition de Charles-Marie de La Condamine qui détermina en 1736 le premier emplacement de la ligne équatoriale (avec quelques centaines de mètres d’erreur d’appréciation). 

JOUR 3 : Quito – Otavalo – Lac de Cuicocha – Cotacachi – San Clemente

Au départ de Quito en direction d’Otavalo, vous passerez par l’une des régions de culture des fameuses roses équatoriennes, et profiterez du paysage avec ses nombreux sommets du Nord des Andes. Vous visiterez ce matin le célèbre marché indigène d’Otavalo, le marché équatorien d’artisanat le plus important des Andes. Vous y croiserez les indigènes Otavaleños chaussés d’espadrilles, coiffés de chapeaux de feutre brun et portant sur les épaules un poncho bleu. Ce sont les indigènes les plus prospères d’Équateur et sont de redoutables commerçants.

Puis vous partirez pour Cuicocha dans la réserve écologique Cotacachi-Cayapas pour effectuer une randonnée autour de la lagune de Cuicocha. rendez-vous des amoureux de la nature avec une flore très variée (orchidées, oreilles d’éléphant…).

Distance : 10 km

Dénivelé – 550 m/ +550 m 

Durée estimée: 4h à 5h 

JOUR 4 : San Clemente

Ce matin, vous effectuerez l’ascension de l’Imbabura vous offrant de magnifiques point de vue, l’ambiance est aérienne avec un panorama sur toute la partie nord de la Sierra. La randonnée débute vers 3200 m. au milieu du paramo et s’achève vers 4600 m dans un paysage rocailleux où l’on fait le tour du cratère pour arriver au point culminant. Cette ascension prend environ 8 heures et demande une bonne condition physique.

Vous rejoindrez ensuite la communauté de San Clemente, communauté indienne sur les flancs de l’Imbabura. Vous rencontrerez un membre de la communauté, qui sera votre guide pour vous présenter leur mode de vie, leur culture et traditions.

Distance : 8 km

Dénivelé +1400 m/- 1400m

 Durée estimée: 7h à 8h

JOUR 5 : Clemente – Ibarra – Otavalo – Peguche – Otavalo – Rumipamba

Ce matin vous partirez accompagner et aider les gens de la communauté dans leurs travaux matinaux avec leurs animaux ou la préparation du petit déjeuner… Vous prendrez la route vers Otavalo. Vous vous rendrez au village de Peguche où vous visiterez sa cascade sacrée et découvrirez l’artisanat de fabrication d’instruments musicaux andins avec peut-être une session de musique locale et de tissage, art maîtrisé de longue date dans la région.

JOUR 6 : Parc du Pasochoa – Rumipamba

La randonnée débutera à 2800 m dans la forêt humide avec des arbres couverts de mousse, broméliacées, bambous et orchidées. Vous monterez jusqu’à environ 3.200m où vous arriverez dans une zone de transition entre cette forêt typique et le páramo. Un endroit où vivent plus de 120 espèces d’oiseaux. C’est la parfaite opportunité pour observer les colibris (oiseau-mouche) et avec un peu de chance nous pourrons observer le vol majestueux d’un condor.

Vous passerez la nuit dans une auberge de montagne au milieu d’un cadre naturel magnifique.

Randonnée Pasochoa

Distance : 12 km

Dénivelé -800 m / +800m

Durée estimée: 5 heures

JOUR 7 : Parc Cotopaxi – Isinlivi

Vous visiterez le parc Cotopaxi dont le volcan du même nom est le deuxième plus haut sommet d’Équateur avec ses 5897 mètres. C’est aussi le volcan en activité le plus haut du monde. Il se contente la plupart du temps d’émettre quelques fumerolles visibles du bord du cratère couvert de glace, mais parfois il lance une belle colonne de fumée et de cendres au-dessus de son cône. Vous visiterez le parc et ferez une petite balade autour de la Lagune de Limpiapungo avec de magnifiques panoramas sur le Cotopaxi, pour y découvrir la faune particulière du paramo (ces plaines typiques des Andes balayées par les vents froids). Vous monterez ensuite en véhicule jusqu’au parking à 4600 mètres et poursuivrez à pied jusqu’au refuge José Rivas 200 mètres plus haut. Les plus courageux pourront aller jusqu’au premières neiges. Vous reprendrez ensuite la route, passerez des cols et entrerez au cœur des Andes avec des panoramas à couper le souffle avant d’arriver au petit village andin d’Isinlivi.

Randonnée Cotopaxi

Distance : 8 km

Dénivelé 1200 m 

JOUR 8 : Isinlivi – Chugchilan

Vous descendrez à travers les canyons jusqu’au petit village d’Itualo où vous pourrez éventuellement visiter l’école avec l’autorisation du directeur. votre chemin longe ensuite le rio Toachi avant de remonter jusqu’à Chugchilan.

Randonnée Quilotoa

Premier jour: -12 km

Dénivelé -450 m/+800m

Durée estimée: 5h à 6h

JOUR 9 : Chugchilan – Quilotoa

Après un petit déjeuner à l’auberge, vous descendrez vers le Rio Sigui pour une longue remontée jusqu’à la Lagune de Quilotoa. En chemin vous pourrez observer quelques ruines, les gorges du Rio Toachi et quelques paysans avec leurs boeufs qui s’activent à la tâche, peut-être même quelques lamas et alpagas. Vous ne regretterez pas les 5 heures de marche quand les eaux vertes émeraudes de la lagune s’offriront à vous au fond du cratère qui culmine à 3854m.

Vous arriverez ensuite dans le petit village autochtone qui surplombe la lagune de Quilotoa (3854m). Cette lagune vous surprendra par ses eaux émeraudes, en raison de la présence de souffre. Les reflets des nuages ou de la couleur des cieux sont en général un spectacle qui ne laissera pas votre appareil photo au repos. La lagune est nichée au creux d’un volcan qui serait considéré encore actif. Une légende raconte que l’Inca Atahualpa aurait fait cacher un trésor dans la lagune, ce qui lui donne une dimension supplémentaire…

Randonnée Quilotoa

Deuxième jour: 15 km

Dénivelé -200 m/+900m 

Durée estimée: 5h à 6h

JOUR 10 : Quilotoa – Baños

Vous reprendrez ensuite la route pour Banos, petite ville agréable pour un peu de flânerie et réputée pour ses bains thermaux. Sa basilique « Nuestra Señora de Agua Santa » mérite également un coup d’œil. En chemin, vous ferez un arrêt dans la région de Tigua, réputée pour ses peintures naïves représentant des scènes colorées de la vie andine sur des peaux de mouton.

Vous prendrez la route de Puyo pour rejoindre la nacelle suspendue de Agoyan qui permet de traverser le fleuve Pastaza. Vous emprunterez le chemin des contrebandiers offrant une vue plongeante sur les gorges. Pour cheminer ensuite au travers d’une végétation luxuriante et franchir les cours d’eau qui forment les nombreuses cascades du coin, d’où le nom de la fameuse route de « las Cascadas». A la fin de la randonnée, vous ferez comme les Incas jadis, pour rejoindre l’autre versant: vous reprendrez une nacelle suspendue nommée ici « tarabita ».

Randonnée Contrebandier

Distance : 13 km

Dénivelé -400m/+200 m

Durée estimée: 3h à 4h 

JOUR 11 : Baños – Parc du Chimborazo – Riobamba

Vous reprendrez ensuite la route vers l’Est, une route incroyablement belle qui vous amènera au parc du Chimborazo. Vous irez à la rencontre de Balhazar Ushca, dernier hielero (casseur de glace du Chimborazo), tentant de maintenir avec son entourgae cette pratique. Vous débutez par 2h de 4x4 sur un piste montagneuse pour rallier « 4 esquinas », le village où il habite. Au cours d’une marche de 2/3h vous arriverez aux mines de glace (4900 m) où vous assisterez à l’incroyable labeur de Baltazar, à savoir la taille de la glace, son emballage dans de la paille pour la protéger de la chaleur et son arrimage sur le dos des mules pour la redescendre dans sa communauté. 

Randonnée Chimborazo

Distance : 20 km

Dénivelé -750 m/+750m 

Durée estimée: 6h à 7h

JOUR 12 : Calpi – La Candelaria – El Altar

L’Altar qui culmine à 5319 m. vous amène à entrer dans le Parc National Sangay.
Ce volcan impressionne par ses pics déchiquetés au nombre de 9.
Vous partirez de l’Hacienda Releche (3200 m.), située au sud de Baños.
Vous grimperez donc jusqu’au paramo, avec pour toile de fond rivières et cascades, pour rejoindre la vallée de Collanes (issue de la fonte d’un glacier).
Arrivée au refuge pour la nuit (3850 m.).

Randonnée Altar: premier jour

Distance : 8 km

Dénivelé +800 m/-200m 

Durée estimée: 4h à 5h

JOUR 13 : El Altar

Aujourd’hui c’est le départ vers la Laguna Amarilla (la « lagune jaune ») et le cirque formé par l’Altar. Les reflets de lumière du ciel sur la lagune font la réputation de ce lieu, c’est tout simplement sublime et un régal pour les photographes. Imaginez la carte postale avec le glacier au-dessus, on se sent petit.

Randonnée Altar: deuxième jour 

Distance : 12 km

Dénivelé +600 m/-600 m 

Durée estimée: 5h à 5h30 

JOUR 14 : El Altar – La Candelaria – Ingapirca – Cuenca

Vous visiterez Ingapirca qui se traduit en langage cañari par le « mur de pierre inca ». C’est le site Inca le plus important d’Équateur et ici la pierre est chargée d’histoire et de légendes. Ce fût une imposante forteresse abritant également un temple, des entrepôts et un observatoire comprenant de superbes exemples de pierres assemblées sans mortier; ce complexe constituait certainement un tambo (relai) le long de la voie royale inca de Quito à Cuenca. Les gens du pays y voient aussi la forme d’un puma. Alors une fois au cœur de la bête, vous prendrez un sentier qui vous éloigne du site pour y trouver Inganahui, le visage de l’inca que la pluie et le vent ont sculpté dans la roche inspirés sans doute par des puissances incas. Vous rejoindrez ensuite la jolie ville de Cuenca, par une route serpentant au milieu des Andes et offrant de magnifiques panoramas sur les patchworks colorés de cultures agricoles typiques et les derniers volcans élevés du sud de l’Équateur.

Randonnée Altar : troisième jour

Distance : 8 km

Dénivelé +100 m/-800 m 

Durée estimée: 3h à 4h

JOUR 15 : Cuenca

Considérée comme la plus belle du pays, la ville de Cuenca était jadis baptisée Guapondelic, « la vallée aussi grande que le ciel ». Cette cité coloniale, classée au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco depuis 1999, est une ville mêlant ambiance chaleureuse et vivante à de splendides édifices historiques. Aussi pour s’imprégner des couleurs chaudes de Cuenca, vous flânerez dans les rues pavées, bordées de maisons blanches aux toits de tuiles romanes et aux balcons de fer forgé fleuris. Cuenca est également unique pour les trésors d’art colonial qu’elle abrite au cœur de ses églises et couvents des XVIIe et XVIIIe siècles. 

Vous pourrez également assister à un cours de cuisine à Cuenca pour découvrirez les saveurs équatoriennes.

JOUR 16 : Cuenca – Parc Cajas

Cap maintenant à l’Ouest pour remonter vers le parc Cajas depuis Cuenca où vous aurez de magnifiques points de vue sur les nombreux lacs que compte cet espace protégé. Le parc comprend un complexe lacustre de 235 lagunes d’origine glaciaire, connectées entre elles par des petites rivières ou des ruisseaux. Le parc abrite également des sites d’intérêt archéologique, parmi lesquels plusieurs tronçons du Qhapaq Ñan (Chemin Royal Andin) qui relie la côte avec la Sierra (hauts plateaux) et qui pendant les périodes pré-Inca et Inca servait entre autres au commerce du coquillage Spondylus, un objet d’une grande valeur économique à cette époque.

Randonnée Cajas

Distance : 12 km

Dénivelé +100 m/-600 m 

Durée estimée: 5 heures

JOUR 17 : Parc Cajas – Guayaquil

Aujourd’hui, vous reprendrez la route pour rejoindre Guayaquil, capitale économique et plus grande ville de l’Équateur. Vous descendrez au milieu des montagnes jusqu’à arriver dans des plaines fertiles où bananeraie et cultures maraîchères s’étendent à perte de vue avant d’arrivée à Guayaquil.

 

JOUR 18 : Guayaquil – Aéroport de Guayaquil

Votre voyage s’achève, il est temps de prendre la route direction l’aéroport de Guayaquil!