Népal : En immersion 

Deux semaines pour vivre des moments inoubliables au Népal. Un voyage unique, pour découvrir l’essentiel de cette destination avec une approche authentique. Le Népal, c’est avant tout la vie des petits villages de campagnes et des sentiers de treks uniques au monde. Nous avons donc pris le parti d’organiser des activités dans une région, loin des sentiers touristiques, pour une immersion au coeur des villages Népalais. Une fabuleuse aventure humaine, faite de rencontres et de partage !

JOUR 1 – KATMANDOU

Bienvenue à Katmandou! Profitez de la matinée pour atterrir tranquillement et prendre vos marques dans cette ville tumultueuse aux mille facettes. Dans le quartier de Thamel, vous ne savez plus où donner de la tête entre les boutiques de trekking, celle de peintures bouddhistes ou encore spécialistes des bols chantants.

En partant un peu au sud du quartier touristique, vous quittez le domaine des trekkeurs pour celui des népalais. Dans le quartier d’Assan, les marchandises débordent des boutiques et la vie est dense, on se faufile dans cette foule, les petites motos, les rickshaws, marchands ambulants ou commerçants, en l’espace d’une heure tous vos sens sont sollicités.

JOUR 2 – HINDOUISME ET BOUDDHISME À KATMANDOU

Ce matin, rendez-vous pour la visite de Swayambunath avec votre guide culturel francophone.

Ce dernier vous donnera les clefs pour comprendre l’histoire de ce site particulier et c’est le moment de commencer à passer de l’étonnement aux questions sur les religions, la culture, l’histoire de ce pays et de la vallée.  Vous traversez ensuite une partie de la ville pour vous rendre à Pashupatinath, le lieu de culte hindouiste le plus important du Népal. A Pashupatinath, le temple de Shiva et le principal temple hindou de la vallée, les népalais hindous prient mais viennent également pour les crémations. Sans doute un des moments, les plus spectaculaires et déroutants de votre voyage. La crémation est pour les hindous une naissance. Cette visite est l’occasion de remettre en question notre bagage culturel et d’ouvrir le regard sur l’autre. Vous rencontrez également de nombreux sâdhus, ils ont choisi de renoncer à la société dans le but de rompre le cycle des renaissances et d’atteindre le nirvana.

Changement d’ambiance pour une circumambulation autour du stupa de Bodnath. Vous êtes cette fois au cœur de la communauté bouddhiste. Bodnath est le stupa illustrant souvent Katmandou, il est sans doute le symbole le plus connu de Katmandou avec ses deux yeux bienveillants mi-clos, mi-ouverts, exemple de l’équilibre, de la sérénité. C’est le lieu de culte bouddhiste le plus important au Népal. Les bouddhistes tournent autour du stupa le soir venu en activant les moulins à prière. Le quartier regroupe toutes les ethnies bouddhistes et de très nombreux monastères. Une ambiance pieuse touchante.

JOUR 3 – ENTRE RIZIÈRES ET TEMPS, L’EST DE LA VALLÉE

Embarquez à bord d’un bus local; la meilleure façon d’approcher un peu le quotidien des népalais. Après cette brève immersion urbaine, vous voilà à la campagne, au milieu des rizières. Vous découvrez l’activité des champs, selon la saison, le riz, le blé ou les pommes de terre sont cultivés. De l’autre côté d’un petit cours d’eau une colline est dominée par la ville de Changu Narayan et son temple. Vous allez visiter le temple dédié à Vishnou, dieu protecteur au sein de la trinité hindoue. Construit au VIème siècle, il serait le plus ancien de la vallée. Vous pouvez admirer les plus anciennes sculptures de Vishnou accompagné de Garuda son véhicule.

Un second transport local permet de vous rendre à Bhaktapur. Le tapotement de la carlingue rythme les arrêts du bus. Chaque passager vous permet d’imaginer la vie népalaise. Bhaktapur est peut-être la cité la plus traditionnaliste de la vallée. Une grande ferveur anime les fêtes hindoues de cette ville classée au patrimoine de l’UNESCO. C’est un plaisir de déambuler dans les rues, observer les potiers dans toutes les phases de fabrication, les jeux des enfants toujours nombreux ou des discussions de voisines.

JOUR 4 – TREK

Première journée de trek, sur une route au sud-est de Katmandou. Après un premier col, c’est une longue descente qui vous amène au départ du trek. Une courte marche vous permet d’arriver au village de Khanigaon. L’accueil chaleureux et souriant des villageois restera le fil conducteur de cette immersion dans la campagne népalaise. Ici, la vie est rythmée par les champs et le cheptel de chaque famille. On entretient quelques buffles pour le lait et la viande, des vaches pour labourer et des chèvres pour le festival de Dasain.

JOUR 5 – TREK

Aujourd’hui, le trek vous fait monter sur la crête des monts Mahabarath, la première chaîne de l’Himalaya après la plaine du Téraï. Vous traversez de nombreux villages sur votre chemin, une randonnée tout à fait représentative du piémont népalais. Si le dénivelé est impressionnant, la marche est raisonnable, il suffit de prendre son temps et profiter de la vie alentour. On croise toujours quelqu’un et parmi les enfants sur le chemin de l’école, on discute souvent avec le plus téméraire de la bande dans un anglais basique. Avec plus de hauteur, la vue se dégage aussi sur les hauts sommets si la météo n’est pas capricieuse.

JOUR 6 – TREK

Au petit matin, le ciel est souvent clair et votre regard se perd au nord, hésitant entre montagnes et nuages. Oui, ce sont bien des montagnes qui apparaissent aussi haut dans l’horizon. Après un bon petit déjeuner, vous vous mettez en route dans cette ambiance joviale pour un profil descendant.

Mane Gaon est plus haut que Khanigaon mais il faut tout de même le rejoindre par une bonne descente. En chemin, une laiterie collecte le lait de tous les villages environnants, quand on voit la dispersion des maisons sur ces montagnes qui sont des collines pour les népalais, on comprend la culture montagnarde de ce peuple.

Accueil à Mane Gaon, un village qui nous est cher car Babulal y est né. C’est donc naturellement que nous avons beaucoup de lien avec les habitants. C’est la meilleure façon de rencontrer des népalais, partager du temps avec eux, échanger et comprendre un peu mieux leur quotidien.

Mane gaon comme la majorité des villages de cette région est un village Tamang, une ethnie bouddhiste qui symbolise parfaitement la rencontre des cultures hindoues et bouddhistes au Népal. Népalais depuis toujours, ils sont pourtant profondément bouddhistes.

JOUR 7 – ACTIVITÉ DANS LE VILLAGE

Aujourd’hui nous prenons part aux activités du village. En fonction de la saison elles varient, vous pouvez démarier la moutarde ou égrainer le maïs, apprendre à fabriquer le fameux doko, la hotte népalaise en bambou qui serre à tout ou aider à cuisiner le dédou, emmener les bêtes brouter ou traire le buffle de la maison, labourer avec les bœufs ou porter le millet au moulin.

Le rythme du village parait lent, pourtant le travail est souvent rude et les népalais étonnent par leur jovialité dans toutes les tâches, vous êtes rapidement pris dans cet atmosphère bon enfant qui sera certainement un temps fort de votre voyage.

JOUR 8 – TREK

Nul doute que le départ ne sera pas évident. Si le trek n’a duré que quatre jours, vous avez déjà l’impression d’être partis très longtemps, de faire un peu partie de ce monde, hors du temps en seul lien avec la nature.

Profitez encore de la simplicité de la vie des montagnes dans cette dernière marche. Lentement, vous regagnez la vallée de la Sun Khosi et le sourd murmure citadin se fait lentement entendre.

JOUR 9 – AU COEUR DU PLUS ANCIEN CENTRE BOUDDHISTE

Vous retrouvez aujourd’hui Katmandou & découvrez Patan, ville newar où vous pourrez vous perdre dans le dédale de ses ruelles.

La tradition architecturale newar des maisons de briques et de bois y a été bien préservée. Outre le Durbar square, votre guide vous fera visiter de nombreux temples au détour des ruelles.

JOUR 10, 11 & 12 – CHITWAN & SAFARI

Un safari au Népal ?

Rejoignez la plaine qui fait frontière avec l’Inde. A l’écart de Saura la zone touristique, vous êtes en immersion au milieu du village. Sous la terrasse du resort une rivière coule et les éléphants viennent parfois s’y baigner. Devant le resort les charrettes tirées nonchalamment par des buffles transportent le riz et vous pouvez prendre les vélos pour la suivre.

C’est une autre partie du Népal que vous découvrez. A 200m d’altitude, la région du Téraï est connue pour les safaris qu’elle propose. C’est une large bande habitée par les Tahru et les Madeshi, de culture influencée par l’Inde et qui en comparaison avec votre trek chez les Tamang vous offrira un autre aperçu de la vie népalaise, de la diversité des cultures comme des paysages et des climats.

Vous serez étonné de tant de différences dans un si petit pays. Barque, éléphant ou en simple randonnée, le guide naturaliste vous fait découvrir cette partie du pays. La star du parc, le tigre reste bien discret et il faut être assez chanceux pour le voir. En revanche, le rhinocéros unicorne ou encore le gavial, un crocodile à la gueule allongée pour manger les poissons seront de belles cibles pour vos appareils photos. Ces deux espèces sont endémiques au Népal et autrefois en voie de disparition, elles ont à présent bien repeuplé le parc du Chitwan.

Bien sûr, en étant silencieux et en ouvrant l’œil bien d’autres espèces sont à découvrir. Le dernier jour vous repartez le matin pour la capitale népalaise et une dernière demi-journée de shopping libre dans la capitale népalaise.

L’artisanat est riche et localement produit. Difficile de résister à l’envie de faire plaisir!

JOUR 13 – DÉPART DU NÉPAL

Votre voyage touche à sa fin, départ de Katmandou pour rentrer en France…