Sardaigne : Entre deux eaux

Elle est là, au cœur de la Méditerranée, résolument orientée sur un axe parfait Nord-Sud. De l’Afrique elle a pris la chaleur sèche, la teinte paille de savane dont elle tapisse ses montagnes au Sud, les oliviers centenaires, des falaises dignes de la faille du rift. D’Europe, la douceur les lumières, la courbe de ses formes, ses villages blonds de pierre et tuiles. Mais elle est entourée d’eau, elle s’est créé ses plages uniques, rochers sculptures dessinées par le vent, un sable si blanc qu’on se croirait aux antipodes, et une eau si turquoise que le bleu du ciel en rajoute. Bienvenue en Sardaigne !

JOUR 1 à 5 : Arzachena

Bienvenue à l’aéroport d’Olbia ! 

Vous prendez la route vers la Gallura et le village d’Arzachena. Cette petite commune a su conserver son charme séculaire. Perchée sur sa crête granitique, Arzachena domine un littoral préservé bordé de petites criques de sable blond qui invitent à la baignade. Découverte de la région de la Gallura, agricole et vallonnée, où trouver de nombreux vestiges archéologiques dont le célèbre Fungo, ce rocher en forme de champignon. Le long de la Costa Smeralda, on trouve aussi quelques superbes plages comme la spiaggia Capriccioli ou la spiaggia del Principe. 

Lors de ces 5 jours prenez le temps de visiter la Tombe des Géants, la basilique romane de Saccargia, la ville de granit de Tempio et les îles de la Maddalena. 

JOUR 5 à 8 : Alghero

Direction l’ouest de l’île et la Rada di Alghero. On profite de l’arrière-pays sarde pour faire le plein de senteurs maquisardes et de relief sauvage.

À voir en chemin – Tempio Pausania et Sassari, authentiques villes sardes aux ruelles pavées, l’église Tinita di Saccargia. 

Appelée la « petite Barcelone sarde » tant la présence catalane remontant au 14ème siècle est prégnante, Alghero est une charmante petite ville aux étroites ruelles zigzaguant sur une presqu’île entourée de fortifications. Au fil de cette érudite déambulation, on découvre un univers médiéval préservé et incarné par la cathédrale flanquée d’un campanile de style gothique catalan ; l’église San Francesco présentant un adorable petit cloître en tuf doré ; l’église de Saint Michel, siège des Jésuites ; la Tour de l’Esperò Reial ; la Place du Théâtre ou encore le Palazzo Machin datant du 17ème siècle.

À voir – Castelsardo, la cité des artisans – les tours génoises de la côte, la réserve maritime de Capo Caccia – les grottes de Neptune (en bateau ou en empruntant les escaliers vertigineux au cœur de la falaise).

À vivre – Une balade dans les ruelles médiévales – déguster une « gelato » sur les remparts – explorer les plages de la Riviera del Corallo…