Rencontre avec Jérémy , capitaine et spécialiste du confinement

Les matelots sont les spécialistes du confinement ! Avec plusieurs mois de l’année passés en mer, ils ont pour habitude de vivre dans de petits espaces et souvent loin de leur famille.

Jeremy nous raconte son quotidien et nous donne ses conseils pour rompre l’ennui !

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots?

D’avance, merci pour l’intérêt que vous portez envers notre métier. Je suis capitaine sur un catamaran à voiles, actuellement nous préparons le bateau en Martinique pour une transatlantique retour vers la Corse avec mes 3 marins.

Pouvez-vous nous dire comment se passe une transatlantique ?

C’est toujours un peu la surprise, elles ne sont jamais les mêmes d’une année sur l’autre. On prépare sa route en fonction de la météo, le choix du jour de départ, le choix de route en fonction de l’évolution du temps et du vent. Il est très important d’avoir un temps d’avance sur celle-ci, et surtout anticiper pour le bon réglage des voiles, et pour naviguer en sécurité.

Après, ça n’est que du bonheur, nous avons la chance de croiser multitude d’animaux marins comme les spectaculaires sauts de baleines lors de leur parade amoureuse, des dauphins, des cachalots… Nous rythmons nos journées par des « quarts », c’est-à-dire un roulement de veille en navigation entre nous 4 équipages. Temps forts aussi, la pêche, toujours top de manger du poisson frais, thon, et autres daurades coryphenes. J’ai la chance d’être entouré de bons équipiers qui cuisinent très bien 🙂

Qu’est-ce qui vous manque le plus lorsque vous êtes en mer ?

Mes proches, sans aucun doute. J’aimerais pouvoir partager ces moments d’évasion avec chacun d’entre eux.

Qu’est ce qui est le plus difficile à gérer lorsque l’on est confiné sur un bateau ( solitude, ennui, équipage, routine…) ?

Sûrement la routine? Bien qu’on ne s’ennuie pas tant que ça. Il y a toujours des bricoles sur un bateau. Les repas sont importants, et rythmes bien nos journées. On prend le temps de lire également, ça fait du bien. Et la modernité de Netflix qui permet d’embarquer des séries, c’est top.

J’aime cette expérience, me sentir coupé du monde et de toutes actualités. On prend le temps de réfléchir, sur des choses auxquelles nous n’avons jamais le temps de penser lorsque nous sommes dans le rush du quotidien. Faire le point sur soi-même, ça fait du bien ! 

En ces temps de confinement on pourrait comparer la promiscuité de nos appartements à celle de votre cabine ! Comment vivez-vous ce manque d’espace ?

Difficile de parler de manque d’espace, au milieu de l’océan, avec tout ce bleu qui nous entoure jusqu’à l’horizon. Je trouve au contraire, que ça s’équilibre avec la promiscuité de nos cabines. Puis le bateau est très confortable avec le fly deck en haut, notre spot favoris pour les apéritifs 🙂

À force de passer nos journées avec la/les même(s) personne(s) les nerfs peuvent être mis à rude épreuve, comment faire pour garder son calme ?

J’ai choisi mon équipage, je savais avec qui je m’engageais et je savais qu’on s’entendait tous très bien.

Puis honnêtement, ça fait partie du métier, apprendre à vivre avec les autres, et ça se passe très bien.

Certaines personnes sont confinées seules et lors de ces longs moments de solitude il est parfois dur de garder le moral, comment faites-vous pour rompre l’ennui ?

La musique, très importante pour moi. J’en profite pour regarder aussi toutes mes photos. La lecture aide à s’évader.

Quelle est votre plus belle expérience en mer?

Sans aucun doute, les sauts des baleines, et les dauphins. C’est juste extraordinaire de voir ça de près, autre que dans un reportage télé.

Pouvez-vous nous faire un point sur votre situation actuelle, dans quelle circonstance êtes-vous confiné ?

Actuellement, nous sommes au milieu de l’océan Atlantique, soit un confinement le plus total 🙂

Merci beaucoup, nous vous souhaitons une bonne continuation en mer !